Euro 2024 : L’Espagne bat la France 2-1 et se qualifie pour la finale

L’Espagne a battu la France 2-1 mardi à Munich pour se qualifier pour la phase finale de l’Euro 2024.

Lamine Yamal, jeune prodige de 16 ans, est devenu le plus jeune buteur de l’histoire du Championnat d’Europe, ajoutant à son palmarès déjà impressionnant.

La France a été la première à marquer, Randal Kolo Muani reprenant de la tête un centre de Kylian Mbappé pour donner l’avantage à son équipe dès la 8e minute. L’avance n’a pas duré très longtemps car Yamal a montré son pedigree avec une frappe stupéfiante de l’extérieur de la surface qui a trouvé le fond des filets. À 16 ans et 362 jours, ce but fait de lui le plus jeune buteur de l’histoire du tournoi.

Quatre minutes plus tard, l’Espagne prenait l’avantage sur un tir de Dani Olmo dévié par le défenseur français Jules Kounde. A partir de là, l’Espagne s’est défendue avec diligence et a réduit le nombre d’occasions au minimum pour terminer le match sur un score de 2-1.

Yamal a reçu le prix de l’homme du match pour sa performance et fêtera son 17e anniversaire la veille de la finale. Lors d’une interview d’après-match, il a déclaré que son objectif était d’être encore en Allemagne pour son anniversaire.

Cette victoire a permis à l’Espagne de porter sa série de victoires à six matches d’affilée, battant ainsi un record pour un seul tournoi du Championnat d’Europe. Les Espagnols devront attendre pour connaître leur adversaire en finale, puisque les Pays-Bas et l’Angleterre s’affrontent dans la deuxième demi-finale mercredi. Quel que soit l’adversaire, l’Espagne a toutes les chances de remporter son quatrième titre de championne d’Europe.

Pour la France, il s’agit d’une nouvelle fin de campagne décevante, après la défaite en finale de la Coupe du monde 2022 face à l’Argentine. Pour de nombreux joueurs, il pourrait s’agir de leur dernière apparition sous l’uniforme français. N’Golo Kanté, Olivier Giroud, Antoine Griezmann, Adrien Rabiot pourraient tous quitter l’équipe après de belles années de service.

L’équipe n’est cependant pas dépourvue d’une abondance de talents. Le milieu de terrain Warren Zaïre-Emery, 18 ans, n’a pas eu de temps de jeu mais sera certainement un élément important de l’avenir de l’équipe de France. L’équipe compte également des joueurs comme Malo Gusto et Castello Lukeba qui, à 21 ans, n’en sont qu’au début de leur carrière de footballeur professionnel.

Le capitaine français Kylian Mbappé a joué sans masque pour la première fois après s’être cassé le nez au début du tournoi. Il a eu la meilleure occasion d’égaliser en fin de seconde période mais a fini par tirer au-dessus de la barre.

Par rapport à ses standards élevés, Mbappé n’a pas réussi à produire la magie que nous avons l’habitude de voir de sa botte. Il a terminé le tournoi avec aucun but non sanctionné par un penalty en 23 tirs. Seul Deco en 2004 (24) a réussi plus de tirs sans marquer de but lors d’une édition de l’Euro.

L’Espagne, l’équipe à battre

Peu d’experts avaient choisi l’Espagne pour remporter le tournoi, mais elle a facilement été la meilleure équipe de l’Euro 2024. Les Espagnols ont réalisé une phase de groupes impeccable, en éliminant l’Italie, la Croatie et l’Albanie, puis en battant le pays hôte, l’Allemagne, en prolongation en quart de finale. Leur victoire en demi-finale contre la France ne laisse aucun doute sur le fait qu’ils seront l’équipe à battre lors de la finale de dimanche.

Une grande partie de leur succès peut être attribuée à leur style de jeu, qui a été le plus offensif de toutes les équipes de la compétition. Cela permet à des joueurs comme Yamal et Nico Williams, l’ailier de 21 ans de l’Athletic Bilbao, de briller en montrant leur vitesse et leurs talents de manieur de ballon. La capacité de Rodri à contrôler le milieu de terrain a également joué un rôle déterminant dans la réussite de l’équipe, en s’associant aux jeunes attaquants pour leur donner de l’espace.

La seule faille dans l’armure de l’équipe espagnole semble être la défense, qui n’est pas aussi étoffée que les années précédentes. Robin Le Normand et Dani Carvajal sont toujours les piliers de l’équipe, mais ils n’ont pas vraiment été mis à l’épreuve jusqu’à présent dans le tournoi. L’Angleterre ou les Pays-Bas pourraient exploiter cette situation en finale.